Rosé

Publié le par Jam's

.. voilà des heures que nous ne voyions plus les boués,
le vent glacial hurlait dans les mâts en même temps que le navire tanguait à en chavirer
Les filets montaient péniblement, lentement.
Toutes les poulies grinçaient. On se demandait si elles tiendraient.

Je voyais ces poissons sérés entre les mailles de notre piège.
Je voyais déjà la couleur de leur ventre sur les grills
J'entendais déjà les poissonniers crier les éventailles de leur étales.

Alors je mis plus d'ardeur pour remplir l'auge des gens.

Publié dans Mise en scène

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article